La Pleine conscience : méditation, bienfaits, attitudes

MBSR est un programme d’entraînement à la Pleine conscience (en anglais: Mindfulness) pour réduire les stress embarrassants. Attention et méditation sont les deux piliers de cette pratique laïque qui consiste simplement à savoir  ce qui se passe en soi et à l’accompagner : des ressources innées et puissantes d’autorégulation qui méritent bien cet entraînement progressif et intensif et peuvent assouplir  notre vie quotidienne.

Avant-propos

Toute erreur dans ce qui est écrit ici m’est imputable. J’espère vivement qu’elle ne vous détournera pas de votre intention ni de votre recherche.

Nous parlerons souvent de bonheur, entendu ici comme cette qualité d’être, bonne à vivre, non dépendante de conditions extérieures et qui ne nuit à rien ni personne.

La méditation

Il existe une grande variété de formes de méditation mais à la base, méditer consiste à entraîner l’esprit à développer ses propres forces et  habiletés pour résoudre ses problèmes. 

Le problème essentiel de l’esprit est celui du stress et de la souffrance qu’il s’inflige à partir de ses propres fonctionnements répétitifs, conditionnés, aliénants parfois :  ruminations,  préoccupations, interprétations et croyances erronées, réactions automatiques défensives: rejet, diversion, addiction, … Une longue liste d’obstacles à l’équilibre qui nous est relativement familière.

Les deux grands remèdes dont dispose l’esprit sont l’attention : rassembler le corps et l’esprit naturellement vagabond et la méditation : quand la vigilance est soutenue, reconnaître et vivre notre expérience et apprendre à rester tranquille vis-à-vis de tous ses mouvements intérieurs. On s’entraîne donc à s’établir et demeurer présent à soi-même,  dans un espace intérieur qui sait accueillir ce qui se passe, sans juger, comme le ciel accueille tous les nuages qui s’y déploient. Cet espace d’accueil est la conscience de soi, naturellement paisible et libre de tout jugement. Un espace-clé où retrouver sa juste mesure – ce que signifie la racine Med en sanskrit comme dans méditation, médecine.

Là, nous apprenons à nous connaître vraiment, à ne plus être dupe de notre mental, à déceler ses tendances et processus qui font souffrir inutilement, ceux qui semblent habiles pour un bonheur véritable, une vraie paix de l’esprit et à ajuster ce qui peut l’être.

Tout ceci se fait sans pré-méditations, vraiment… c’est-à-dire sans la pression des attentes, objectifs, résultats ou états à atteindre.

Fondamentalement, la méditation est l’une des sources de connaissance non basée sur les concepts. Elle requiert  le dépassement de tout concept, de toute croyance et de tout dogme précise l’instructeur Charles Genoud. Elle est donc laïque par nature et ce qui fait autorité ici c’est l’expérience intérieure du méditant qui apprend ainsi à penser et à discerner par lui-même.


Accueil La pleine conscience