Ses bienfaits

Les bienfaits de la pleine conscience

Cette présence attentive à l’expérience au moment où elle se déploie procure d’immenses bienfaits :

  • Simplifier notre existence en nous ramenant à l’instant présent, à sa réalité et sa simplicité, un moment à la fois. Le passé est passé…  le futur n’est pas encore là… loin des ruminations et suppositions peu habiles voire nuisibles.

La meilleure manière de prendre soin du futur est
de prendre soin du présent, instant après instant, dira Jon Kabat-Zinn

  • Nous libérer de nos conditionnements aliénants en nous invitant à accueillir notre expérience, qu’elle nous semble agréable ou pas. Or, comme tout ce qui vit, habituellement, nous rejetons ce qui nous semble menaçant, désagréable ou neutre et recherchons ce qui nous semble agréable. Un mécanisme très utile  mais aussi très limité parfois.
  • Voir clairement nos mécanismes physiques, mentaux et émotionnels en lien avec le stress et les émotions et de découvrir en nous-même cet espace minuscule de choix, de liberté de choisir notre réponse.

Entre le stimulus et la réponse il y a un espace …
Dans cet espace est notre pouvoir de choisir notre réponse.
Dans notre réponse résident notre croissance et notre liberté.
Victor  Frankl

La pleine conscience soutient par voie de conséquence les capacités  de « transformation, de guérison et de croissance » comme le dit Jon Kabat-Zinn.

Fondée sur l’expérience qui se déploie, la pleine conscience est en direct avec la vie quotidienne, ses défis et ses joies, qu’elle permet d’aborder avec un regard plus ouvert, plus accueillant, plus lucide, plus créatif aussi.

Fondée sur l’attention – ce beau mot français qui signifie à la fois le fait d’être attentif, attentionné et vigilant – elle permet de développer peu à peu ce même regard bienveillant sur soi, sur les choses et les situations.

Loin de tout souci de performance, de résultats à atteindre, elle a donc le potentiel de nous libérer de nos conditionnements nuisibles, ouvrant ainsi des choix et des possibilités nouvelles. Elle restaure nos capacités de résilience. Nous connectant avec notre humanité et donc notre vulnérabilité, elle nous rend plus humain, plus conscient de notre interdépendance vis-à-vis de toute forme de vie et de nos inter-relations constantes. Enfin, elle révèle peu à peu l’immense ressource de présence inconditionnelle à soi, aux autres, à la vie telle qu’elle est, dans une lente érosion des barrières de la peur ou de la haine qui nous emprisonnent parfois.

 La pleine conscience ? Une histoire d’amour avec la vie.
Jon Kabat-Zinn, Paris 2015

Nous sommes donc ici fondamentalement aux antipodes de la récupération utilitariste et mercantile de la pleine conscience au service des injonctions de performance et de compétition qui se dessinent régulièrement et de plus en plus, en se fondant sur les bienfaits qu’elle procure.

Accueil 7 attitudes